Partenaires

Life Bonelli. Participantes

 

Gestión Ambiental, Viveros y Repoblaciones de Navarra SA

logo ganGestión Ambiental, Viverros y Repoblaciones de Navarra SA (GAN) est un établissement public du Gouvernement de Navarre.

Depuis 1982, il travaille en appui du Département du Développement Rural et de l’Environnement [Departamento de Desarollo Rural y Medio Ambiente], concrètement dans la planification et la gestion de la biodiversité en Navarre. Secteurs d’activité :Planification et gestion de la biodiversité au sein du Réseau Natura 2000 (habitats, faune et flore) ; Gestion des écosystèmes fluviaux et évaluation environnementale ; Communication, éco-participation du public ; Systèmes d’information géographique.

Gobierno de Navarra

 Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio de la  Junta de Andalucía

logo andaluciaLa Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio est le ministère régional de l’Andalousie en charge de toutes les compétences environnementales dans  la région. Ces tâches incluent la réalisation de programmes de conservation de la nature et de la vie sauvage, spécialement en ce qui concerne des espèces menacées. Parmi ces dernières, figure l’Aigle de Bonelli, où se trouvent les plus grandes populations d’Espagne.

 

 

Consejeria de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio de la Comunidad de Madrid

Comunidad de MadridLa Direction Générale de l’Environnement de la Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio de la Comunidad de Madrid est l’organe administratif compétent et auquel il revient de prendre toutes les mesures adéquates pour la conservation et l’amélioration des populations d’espèces sauvages dans le cadre territorial de la Comunidad de madrid.

Son expérience dans la réalisation et l’exécution de projets liés à la restauration et à la conservation d’espèces sauvages -et plus particulièrement celles qui mérite un plus haut degré de protection comme l’Aigle impérial, la Cigogne noire, le Vautour moine ou le Faucon crécerellette,- est vaste, montrant des résultats très positifs.

Concrètement, les actions mises en œuvre depuis les années 1990 concernant les populations de Vautour moine et d’Aigle impérial ont supposé, dans une mesure importante, de passer dans le dernier cas de 23 couples reproducteurs en 1993 à 37 couples en 2011, et dans le premier cas de 6 couples en 1973 à plus de 100 actuellement. Ces résultats sont encore meilleurs si l’on considère que non seulement le nombre d’individus a augmenté mais aussi leur aire de répartition.

 

COFIB

COFIBLe COFIB est un consortium entre le Gouvernement des Iles Baléares et la Fondation Natura Parc qui a pour objectif général la restauration de la faune sauvage dans le cadre des îles Baléares, y compris le contrôle de la faune exotique invasive et l’appui de programmes de restauration d’espèces cataloguées.

Annuellement ses installations accueillent quelque 3000 animaux pour leur appliquer des soins et elle travaille à l’exécution du Plan de récupération du « ferreret » Alytes muletensis [crapaud endémique de Majorque] et dans le Plan de réintroduction de l’Aigle de Bonelli.

Baleares

 

Fondation Natura Parc

Natura ParcLa Fondation Natura Parc fut constituée comme une entité sans but lucratif et ses principaux moyens d’action sont basés sur la protection et la conservation du milieu naturel dans son ensemble, où ce trouve aussi bien la flore que la faune propre aux Îles Baléares.

  • Parmi ses objectives fondamentaux  nous pouvons trouver :
  • Protéger, encourager et étudier la flore et la faune autochtone des Îles Baléares.
  • Accueillir, soigner et libérer dans son environnement naturel à travers du Centre de Récupération des animaux sauvages et du Centre d’ Accueil  d’animaux de compagnie ou d’animaux sauvages.
  • Élever en captivité des espèces protégées qui seront ensuite réintroduites dans son habitat.
  • Programmes de formation et d’éducation ambiante dirigés a toute la population.
  • Programmes de promotion d’activités juvéniles dans le domaine des Baléares.
  • Programmes de volontariat dirigés a la population en général.
  • Activités vinculées avec la gestion agricole, l’élevage et la gestion  des forêts, la sylviculture et la consommation énergétique de la masse forestière.
  • Programmes de conservation et récupération de toute espèce animale et végétale, ainsi qu’établir des accords aussi bien nationaux qu’internationaux.

Études, conseils et consultations sur l’environnement par rapport à la faune, la flore, le changement climatique et la nature en général.  
Et toute autre manifestation culturelle, artistique, scientifique ou de gestion qui ait relation avec la faune, la flore, l’environnement et la nature en général.

 

 

 

 Diputación Foral de Álava - Arabako Foru Aldundia

ÁlavaLe Département de l’Environnement et de l’Urbanisme de la Diputacion est responsable des domaines liés au cycle Intégral de l’Eau, excepté les politiques hydrauliques d’irrigation,  des domaines liés  à l’Environnement et le Paysage, la Conservation de la nature, les Espaces Naturels, les Energies Renouvelables, la Montagne, la Faune et la Flore, la Planification et l’Information du Territoire, la Gestion et la Discipline Urbaine et d’autres compétences signalés par l’ordonnance juridique, conforme au Décret Foral 162/2011 du 19 juillet, qui détermine les Départements de la Diputación Foral de Alava.

Concrètement, au Service de l’Environnement et de la Biodiversité, correspond, dans le cadre thématique de ce projet Life :

 

  • L’aménagement, la conservation et la gestion des espèces protégées de la faune, la flore et de leurs habitats, du réseau de biotopes protégés, des Zones Spéciales de Conservation et des Zones de Protection Spéciales pour les Oiseaux du réseau Natura 2000, des Aires Environnementales Sensibles, des Paysages catalogués et des réseaux de Corridors Ecologiques du Territoire Historique d’Alava.
  • La planification de Ressources Environnementales et des Energies Renouvelables.
  • La mise en œuvre et l’exécution des actions en matière de protection, restauration et amélioration des Habitats Naturels, du Paysage et de la Biodiversité.

 

Ces tâches dérivent des compétences assumées par le Gouvernement Basque en application du Statut d’Autonomie du Pays Basque (Loi 3/79, du 18 décembre) et transfert postérieur de l’application et/ou exécution de ces compétences sur la base de la Loi 27/1983 du mois de novembre, en matière de Relations entre les Institutions Communes de la Communauté Autonome et les Organes Institutionnels  propres à ses Territoires Historiques.

 

GREFA

GREFAGREFA (Groupe de Réhabilitation de la Faune Autochtone et de son Habitat) est une organisation non gouvernementale, non lucrative, née en 1981 en tant qu’association vouée à l’étude et à la conservation de la nature. Elle est constituée de personnes sensibilisées aux détériorations et à la destruction que certaines activités humaines provoquent sur notre environnement naturel.

Dans son objectif de conservation de la nature, le GREFA  focalise son travail de façons diverses, entreprenant une multitude de projets tant au niveau local, national ou international, seul ou par l’intermédiaire de conventions  ou d’accords passés avec d’autres organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux.

Parmi les activités menées par le GREFA on trouve :

  1. Un Centre de Soins pour la Faune Sauvage Autochtone
  2. Une Equipe dédiée au sauvetage de la faune sauvage blessée.
  3. Des Programmes d’élevage en captivité.
  4. Des Programmes d’amélioration de l’habitat pour la faune menacée d’extinction.
  5. Des Programmes de renforcement de populations d’espèces sauvages autochtones..
  6. Un Programme d’éducation et de volontariat tourné vers l’environnement associé à l’hôpital de la faune sauvage.

 

Autres projets réalisés par le GREFA dans la ligne du programme LIFE proposé :

  1. Equipe dédiée au Sauvetage de la Faune Sauvage Blessée (2005-2012).
  2. Programme de Conservation de l’Aigle impérial dans la Zone Centre péninsulaire (2007-2012).
  3. Programme de réintroduction de l’Aigle royal dans le Parc Naturel Baixa Limia-Serra do Xurés, Ourense (2001-2012).
  4. Programme pour la conservation du Vautour moine dans la Communauté de Madrid (2007-2012).
  5. Réintroduction du Vautour moine dans les Pyrénées catalanes (2007-2012).
  6. Corridors écologiques pour le Faucon crécerelle (2004-2005).

 

 LPO

LPO

La LPO a pour objectif  la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent, et, en particulier, la faune et la flore associée, ainsi que, plus généralement, de la biodiversité. Née en 1912, la LPO est reconnue d’utilité publique depuis 1986 et est le représentant de BirdLife International en France depuis 1993. Elle comptait plus de 44.000 membres en 2012.

Ses activités reposent sur trois axes principaux :

  1. Actualisation des connaissances sur l’état de conservation des différentes espèces d’oiseaux.
  2. Mise en œuvre de programmes de protection des espèces menacées et de leur habitat.
  3. Education et sensibilisation à l’environnement.

En 1984, la LPO a coordonné le premier plan pour la conservation de l’Aigle de Bonelli en France, de même que le premier LIFE (alors nommé ACE) concernant cette espèce (1989-1992). Elle s’est impliquée d’une manière active dans l’élevage en captivité de l’Aigle de Bonelli en liaison avec l’UFCS (Union Française des Centres de Sauvegarde). Au cours d’un congrès de décembre 2010, la LPO a mobilisé les différentes structures motivées par l’élevage en captivité et/ou la réintroduction de l’espèce et a constitué la IMBE (International Mobilisation for the conservation of the Bonelli’s Eagle)..

Christian Pacteau (LPO-UFCS), qui gère le centre d’élevage en captivité de l’Aigle de Bonelli en Vendée, est reconnu comme spécialiste dans la reproduction de rapaces. Il travaille depuis 1995 sur l’Aigle de Bonelli et a produit 14 poussins, parmi lesquels plusieurs ont été relâchés dans le milieu naturel. Le centre possède 10 installations d’élevage de 100 m2 chacune, une salle d’incubation et une nurserie. Il accueille 7 couples d’Aigles de Bonelli, parmi lesquels 5 étaient reproducteurs en 2012.

Le centre de Jean-Claude Mourgues, situé en Ardèche, possède 3 couples dont un reproducteur en 2012. Ce centre a produit 7 jeunes depuis sa création.

 

Share

Layman's Report. Descargalo en tu idioma

Layman's Report

Suivi des individus libérés

 Seguimiento de ejemplares liberados

Photo News

lifebonelli newsletter fra